Les trajets invisibles

 

 

 

Nés à une époque très ancienne où le corps était encore inexploré, les soins manuels ont été l’une des bases de la médecine. Mais on s’est longtemps interrogé sur les raisons de leur efficacité. Comment par une simple pression des doigts, pouvait-on apporter un tel bien-être ? Les découvertes scientifiques du xxe siècle ont permis de mieux en comprendre le fonctionnement.

L’imagerie médicale a démontré que tout dans le corps humain était interdépendant. Pas d’éléments isolés, mais une chaine complexe et en renouvellement constant. Les hormones produites par les glandes endocrines agissent directement sur les tissus et les organes ; les nerfs qui parcourent à l’infini l’ensemble du corps et affleurent sous la peau commandent les bonnes réponses musculaires et ostéopathiques ; ils adressent au cerveau des messages essentiels comme la sensation de la chaleur, du froid, de la douleur ; les organes de la digestion influent sur la vigilance des sens ; les fascias qui enveloppent chacun des organes font circuler l’oxygène et les nutriments…

On sait aujourd’hui que les 350 points d’acupuncture correspondent à autant de terminaisons nerveuses. Les nerfs transportent l’information jusqu’à la moelle épinière et au cerveau. La réflexologie des mains et des pieds n’agit pas autrement. Par action réflexe (nerveuse), un message est envoyé au cerveau qui à son tour stimule l’organe déficient.

 

trajets invisibles

         trajets méridiens mains


Découvrez aussi :

Aux origines de la réflexologie - Les bienfaits de la réflexologie - La réflexologie plantaire - Contacter Manovitalité